Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

mercredi, juin 21

Le PQ savait...

Sacré PQ, il est le thème de presque tous les billets publiés à date dans ce carnet et la semaine n'est pas encore fini. Je ne voudrais pas m'acharner, mais y'a des nouvelles qui me font plus chier que d'autres...

Le Parti québécois réclame du gouvernement Charest qu'il mandate le vérificateur général pour procéder à l'évaluation des actifs du Mont-Orford.

Autrement dit, le PQ ne s'objecte pas à la vente. C'est ça la nouvelle. Parce que la demande au vérificateur est bien plus là pour faire oublier l'autre manchette du jour...

Le PQ était au courant des dons illégaux.

Il faut le lire ce rapport qu'a déposé le juge Moisan aujourd'hui, surtout la partie qui concerne le PQ. Celle que Boisclair nie catégoriquement. Cette partie contient pas mal de petits détails que les médias n'ont pas jugé bon de nous faire savoir.

Je copie la conclusion du premier chapitre mais si vous avez le temps, lisez cette partie. C'est pas long...

Par l’entremise des employés de son entreprise ou par des achats de billets, Brault a versé des contributions au Parti québécois à hauteur de 96 400 $.

Le parti connaissait cette situation et fermait les yeux.

Par l'entremise des employés de son entreprise ou par des achats de billets, Brault a versé des contributions au Parti libéral, à hauteur de 8 325 $.

Rien ne prouve que le parti connaissait cette situation.

En PDF...

J'ai écouté le point de presse de Boisclair sur le sujet. Il en a sorti une très bonne.

Imaginez, ce n'est pas le PQ qui a commis des gestes illégaux mais les employés de Groupaction qui se faisaient rembourser leurs contributions au PQ par Jean Brault. Il nie les conclusions du rapport, mais son parti a quand même déposé plus de 70 000 $ en fidéicommis, au cas où il devrait rembourser.

Ce parti vient d'émettre un communiqué de presse... Dès les premières allégations en avril 2005, le Parti Québécois a été proactif en créant un fonds en fidéicommis et en demandant au juge Gomery la liste des employés et actionnaires de Groupaction.

Vous vous souvenez ? Landry, tout fier, nous disant que le PQ avait trouvé 21 000 $. Ils l'ont trouvé très vite cet argent... mais ils ont probablement arrêté leur recherche, pensant qu'il s'en sortirais facilement. 75 000 $ à rembourser, c'est beaucoup d'argent pour un parti au prise avec des difficultés financières. Ils l'ont trouvé vite aussi, pour éteindre le "feu" que Jean Brault venait d'allumer dans les médias.

Ceci étant, ça va être drôle de les voir aller dans les prochaines semaines. J'ai écrit ceci il y a quelques mois, un genre de slogan qui apparait à la fin des messages que je laisse dans le forum Voxlatina, et je le pense encore...

L'heure est à la panique chez les souverainistes arrivistes. Ils sont au bord du précipice, il ne reste qu'à souffler !
@

4 commentaire(s):

  • At 22 juin 2006 à 19 h 44, Blogger Jean-Frédérick Gagnon said…

    Guy, si je passais par chez vous et que je te donnais 20 $, probablement que tu le prendrais sans trop te demander d'où il vient, non ?

    J'imagine que quand un parti reçoit une contribution, il ne cherche pas trop d'où elle provient et se contente d'encaisser.

    M. Boisclair ne nie pas avoir reçu de l'argent, il nie une implication de son parti dans sa réception. Qui sait si il a tort ?

     
  • At 23 juin 2006 à 06 h 12, Blogger Qu'on se le dise... en rose ! said…

    Guy, si je passais par chez vous et que je te donnais 20 $, probablement que tu le prendrais sans trop te demander d'où il vient, non ?

    C'est pas aussi simple. As-tu lu le rapport ? Les rencontres Brault, Boivin, Hébert, ce n'était pas pour parler de la pluie et du beau temps... quand même !

     
  • At 23 juin 2006 à 07 h 23, Blogger Jean-Frédérick Gagnon said…

    Ne trouves-tu pas que le rapport fait preuve de partisanerie envers le PLQ, dans ce cas ?

    Le meilleur moyen de donner du trouble à des adversaires politiques, Breault l'a trouvé.

     
  • At 23 juin 2006 à 08 h 03, Blogger Qu'on se le dise... en rose ! said…

    Écartes-toi pas JF.

    Le juge a enquêter le PLQ et il n'a rien trouvé. Brault leur a donné de l'argent, mais pas autant et pas en main propre comme avec Hébert et Boivin.

    C'est le PQ qui était au pouvoir. Brault savait où était ses intérêts.

     

Publier un commentaire

<< Accueil