Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

mercredi, juillet 22

Radisson, si sinistre? Vraiment?

Je savais que Patrick Lagacé viendrait à Radisson, j'attendais son texte.

Je me doutais que ledit texte(1) serait pourri, connaissant le personnage, j'avais bien anticipé.

On peut lire sur son blogue que; Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.

Sauf que journaliste, Lagacé ne l'aura pas été quand il est passé ici. Les gens de Radisson en ont parlé beaucoup aujourd'hui, certains étaient très fâchés... avec raison. Pour appuyer ses propos, il cite un animateur de radio, frustré, et une certaine Germaine, qui existe probablement. Mais. c'est là où le bât blesse, les habitants ici n'ont pas tous envie de crisser leur camp, comme le prétend ce scribe.

Je pense à la famille Pelletier qui sont ici depuis plus de trente ans, je pense à St-Lau et Jobin, qui adorent la place. Je pense à Jessica, 18 ans, et son amoureux, qui viennent tout juste de s'acheter une maison, Andrée, ma gérante, qui est ici depuis plus de 20 ans. Il y a plein de gens ici qui ont quittés les grandes villes, parce qu'ils étaient écœurés de la civilisation. Mais ceux-là, Lagacé a omis de les interroger. Et pourtant...

Lagacé écrit des stupidités dès le début de son texte. Des stupidités navrantes comme; On dit que c'est le village blanc le plus au nord du territoire québécois. Et je vous dis que c'est le plus sinistre.

Ben voyons donc le plus sinistre. A-t-il visité tous les villages québécois pour faire une affirmation aussi grave? Pas du tout, bien entendu. Mais Lagacé c'est Lagacé. Et comme il se trouve extrêmement brillant, ben, il dit des conneries et il ne s'en rend pas compte.

Le hic, et on s'en rend compte assez vite, c'est que personne ne veut être ici. Enfin, personne ne souhaite vraiment être ici. Tout le monde fait son temps, comme en prison. En attendant de sacrer son camp ailleurs...

Quelle fausseté. La majorité aime vivre à Radisson, mais le scribe ne les a pas interrogé. C'est pas du journalisme ça, c'est de la marde, rien de moins.

On vient travailler à Radisson. Sinon, il n'y a rien.

Ben oui le con. Y'a pas de centre d'achat, pas de cinéma, pas de Wall Marde, pas de McDo... pas de pollution, pas de bouchon de circulation, pas de gang de rue. Ici on est une grande famille. Tout le monde se connait. Oui y'a du memérage, mais c'est comme ça dans tous les villages.

Tu travailles. Deux jobs plutôt qu'un, bien souvent...

Où il a été cherché ça? Juste dans sa tête, où dans celle de l'animateur de radio frustré, mais c'est loin d'être le cas. La plupart arrive à très bien vivre ici, avec un seul job.

Tenez, prenez Germaine. Ce n'est pas son vrai nom. Mais si je vous donne son vrai nom, elle va se mettre dans la merde, professionnellement.

Germaine, si elle existe, est une exception. Et oui, y'en a qui sont ici juste pour le cash. Mais, on ne fait pas du journalisme avec des exceptions. C'est minable, ça manque de rigueur et c'est très peu professionnel. Il manque, dans son texte, le point de vue de ceux qui adorent ça être ici. Quand ça fait plus de trente ans que tu habites à un endroit, c'est sûrement pas juste pour le cash.

En parlant de ceux qui travaillent pour Hydro-Québec: Vous ne les verrez pas errer en ville. Pas souvent, en tout cas. Et ça irrite les gens de Radisson, qui entretiennent avec Hydro la proverbiale relation mêlée d'amour (beaucoup aimeraient y travailler) et de haine (beaucoup envient et méprisent les travailleurs qui ne se mêlent pas à la population).

Ben voyons donc. Oui y'a des travailleurs d'Hydro-Québec qui font vraiment chier, mais ce n'est pas la majorité. On en voit même "errer" en ville, contrairement à ce que le scribe prétend, certains s'amusant très ferme. Tu ne peux pas faire un texte sur Radisson en y restant moins d'une journée. Lagacé l'a fait, ses patrons l'ont payé, mais ils n'en ont pas eu pour leur argent. Ils ont eu un citadin qui pense que Montréal est le nombril du monde, pas un journaliste.

S'il avait le choix, Patrice Maltais serait animateur à CHOI, pas à CIAU.

Monsieur Maltais, vous aimez pas ça Radisson? Décalissez. Et je pèse mes mots.

«Il y a de l'argent à faire si t'es logé et nourri. C'est pas mon cas. Tu viens ici pour décoller dans la vie», philosophe-t-il, assis devant moi au seul restaurant de Radisson.

Sacré philosophe. Lagacé a participé à son émission de radio... et puis a probablement bouffé avec lui au seul(sic) restaurant de Radisson. Et c'est ce frustré qui lui a inspiré son texte. Je répète que si Radisson ne vous plais pas monsieur Maltais, y'a personne qui vous oblige à y vivre.

Patrice ne pêche pas, ne chasse pas. Reste le travail. Et le travail... Il est fasciné par les relations entre les gars et les filles, ici. Disons que les filles ont l'embarras du choix. «La gent féminine est rare. Il y a 200 requins pour 40 proies. La fille a le choix, disons. Comme je dis souvent à ma mère : ici, même la plus laide a le choix...»

Ostie que t'as raté une belle occasion de te taire Patrice. Bon retour parmi nous. Surprends-toi pas d'être accueilli avec des tomates!

Patrice me raconte tout ça en riant. Et c'est drôle, en effet. On dirait une atmosphère de polyvalente. Sauf que, quand on cesse de rire, qu'on y pense un peu : les relations gars-filles - fuckées, toxiques, puériles - ajoutent une autre couche de vernis sinistre à l'endroit.

Vernis sinistre??? Tabarnak. Si les femmes ne s'intéressent pas à toi Patrice, c'est peut-être que tu n'es tout simplement pas intéressant. Tu devrais au moins te poser la question.

"Germaine": Prends des parents suivis par la DPJ. Un jour, ils en ont plein le dos. Tu viens ici et disons que c'est plus dur d'être suivi par la DPJ. On a déjà eu quelques mois sans travailleuse sociale, ici. Ou si tu dois de l'argent à quelqu'un : ça va être long avant qu'un huissier vienne cogner à ta porte...

Ben oui Germaine, on est tous des bums à Radisson. Encore là, avec des exceptions, Lagacé fait du journalisme. Imaginez. Ils engagent n'importe "quoi" à La Presse, ça saute aux yeux.

Voilà. Radisson, c'est ça. Une plaque tournante, un endroit où personne, ou presque, ne veut prendre racine.

Affirmation totalement fausse. C'est épouvantable d'écrire ça, quand tu passes moins d'une journée à Radissson. Lagacé l'a fait. Lagacé se prend pour un journaliste, à mon avis c'est juste un trou du cul. Remarquez que je le pense depuis longtemps...

Ah, oui, un dernier truc. Il n'y a pas de cimetière, à Radisson. Quand je vous dis que c'est sinistre : on ne peut même pas y mourir.

Plus con que ça, y'a Richard Martineau, son collègue à l'émission Les Francs Tireurs. Qui se ressemble, s'assemble!

(1) Radisson, si sinistre...
@

33 commentaire(s):

  • At 22 juillet 2009 à 22 h 36, Blogger Guy Vandal said…

    Lagacé réplique;

    Merci pour la pub sur ton blogue, Guy. Je vais pointer vers ton billet, ça te permettra peut-être de te poser en grand défenseur de Radisson et de faire de nouveaux amis et de nouvelles amies ! Qui sait ?! Mais je note qu'il y a toujours aussi peu de commentaires, cependant, sur ton blogue. Ça, c'est une constante dans ta vie. Quant à ta façon de traiter Maltais, comment dire, euh, les mots « tribalisme », « sectaire », « tôton » viennent à l'esprit. Tu me confirmes, par l'absurde, qu'il y a quelque chose de sinistre à Radisson. Et au moins un type sinistre. Je te laisse deviner qui. Allez, Guy, ça m'a fait plaisir, comme toujours, de te lire. Très divertissant. Ça faisait longtemps. Let's stay in touch.

    PL


    Et pis moi ben...

    Salut Lagacé,

    Tu notes qu'il y a toujours aussi peu de commentaires, cependant dans mon blogue. Non mais, c'est que t'es vachement perspicace. Tu sais quoi? J'aime mieux ne pas avoir de commentaires, que d'avoir les stupides que je je lis sur le tiens.

    Je sais que pour toi, si il n'y a pas 56 commentaires, minimum, à chacun de tes billets, torchons, tu n'es pas content. Y'en a pas de problèmes, y'a plus que 56 imbéciles au Québec. Tu seras toujours servi.

    Quant à ma façon de traiter Maltais, contrairement à toi, je le reverrai à Radisson. Et c'est bien certain que je serai capable de lui dire en pleine face ce que je pense de sa participation à ce que tu as écris sur Radisson.

    Tsé...

    Moi-même.

     
  • At 23 juillet 2009 à 07 h 51, Anonymous Henri said…

    Cette histoire me fait penser à une journaliste de La Presse, il y a 15 ou 20 ans, qui était allée en Abitibi et au Témis. Elle avait dénigré les gens et les lieux, évidemment. Amos et Belleterre entre autres. Elle avait écrit des choses aussi stupides que "ça sentait les vieux chaussons dans le restaurant de Belleterre".

    Mais pour faire contre-poids à cette vision des choses (celle de Lagacé), il existe un documentaire intéressant sur les gens qui ont choisi de vivre à Radisson. Ce fut diffusé cet hiver sur les ondes de Historia (ou Canal D). Très instructif.

     
  • At 23 juillet 2009 à 07 h 57, Anonymous Lise said…

    Misère! C'est quoi ça? J'ai cessé de lire les blogues de Cyberpresse (sauf celui de Chantal Guy) parce que j'en avais assez des niaiseries et enfantillages-chicanes dans les commentaires. Et c'est pire je crois, depuis qu'il faut un visa Cyberpresse.

    Pour ce qui est de Radisson, je ne suis pas étonnée de lire ta réplique à P. Lagacé, car je sais à quel point tu aimes y vivre. Bien sûr rien n'est parfait nulle part, mais j'ai été secouée par son opinion, si diamétralement opposée à la tienne, et détesté certaines petites phrases assassines, méprisantes pour les femmes et les habitants de Radisson. Ceux qui ont lu son texte (ben oui les gens de Radisson savent lire!) doivent être enchantés, vraiment!

    Le monsieur est un URBAIN, qui ne pourrait jamais se passer de SA ville, ça se sent dans chaque phrase. Il y a des gens comme ça, et il faut de tout pour faire un monde. Mais il me semble qu'il n'était pas aussi mordant il y a quelques années...

    Maintenant je me contente de lire les blogues, sans commenter, mais là c'était plus fort que moi. Bon, il faut que j'aille attendre un autobus archiplein, en espérant qu'il ne me passera pas sous le nez.

    Bonne journée Guy!

    Lise

     
  • At 23 juillet 2009 à 11 h 15, Blogger GARS DU NORD said…

    Salut mr lagacé .. juste pour te dires que té juste un esti de plein marde ..si té pas content de notre village ben ferme ta criss de geule pis caliss de camp .. nous autre on é ben icitte justement pkon é loin du mon innoncent comme toi.si le bois c pas ton domaine ben reste en ville pis su comme un cochon .. Moi je compte ben rester a Radisson pour un bon bout pke jaime la place pis au moin jai un avenir sur qué pas remplir de haut et de bas pkon voie plus clair loin dla civilisation de marde desti de monde presser .. jai investi icitte pis contrairement au gens dla ville nous autres ont sentraide icitte tu verra pas sa en bas .. feck lé autre qui sont pas content pis qui aime pas sa ben décalisser on a pas besoin de looser icitte ..

     
  • At 23 juillet 2009 à 12 h 51, Anonymous johanne said…

    Si M.. Maltais travaille pour Radisson en tout cas ca parrait pas...
    il commence à faire de la radio il devrait arreter toute suite et allé suivre des cours de bienceance..Ces pas en callant ces proches qui vas devenir riche et celebre, en plus travaillé pour CHOI.... p etre pour ca qui l ont envoyé à Bai James.... pour ma part ce que M.Lagace à decris sur Radisson n'est nullement ce qui a compris du bon voulloir de P... Maltais qui aime pas du tout vivre à Radisson Liberez le de sa prison

     
  • At 23 juillet 2009 à 13 h 08, Anonymous Anonyme said…

    Salut ti Guy...et bien comme toi et plusieurs autres , j ai été secoué de lire ce super article sur Radisson.des les premieres lignes on constate vite le gars est pas fort fort voir meme attardé un peu , j veux dire que se baser sur les dires d un ptit marginal frustré comme Patrice Maltais pour écrire un article aussi élogieux,c est assez WINNER!!!HAHAHAHA Patrick Lagacé , je vois le genre tout de suite , un autre gars de la ville qui se prend pour QUELQUN parce qu IL vient de la ville ...ouach la peche ...ouach la chasse ...ouach un village de 300 habitants...pauvre con ...c est pas parce que t aime pas que tout le monde aime pas.Haa et en passant t aurais du ramener Germaine avec toi , elle a pas l air heureuse ici.Ben oui je fais parti de ceux qui font un bon salaire , mais je ne suis pas ici en prison , je profite de la vie , j en place pour mes enfants et je me gate quand je vais en vacances .Ya pas mal plus de gens heureux ici que ce que tu peux croire.

    Non mais ...Patrice Maltais , HAHAHAHA aussi bien réécrire le petit larousse avec Elvis Gratton!!!

    Chapeau LAGACÉ , tout un QUELQUN ...va porter des c.v. chez TVA ;) , ca va etre a ton niveau , pauvre fin de race!!!!!

    Un résidant heureux!!!!!

     
  • At 24 juillet 2009 à 08 h 37, Blogger Guy Vandal said…

    Lagacé n'a pas tardé à réagir suite à la publication de ce billet. Moins de 2 heure plus tard, je recevais un courriel de sa part, celui que vous pouvez lire plus haut, et deux autres, pas longtemps après.

    Il écrit; Merci pour la pub sur ton blogue, Guy. Je vais pointer vers ton billet. J'attends encore!!!

    Henri: Oui, en effet, le documentaire que tu cites fait contre-poids. Mais quand t'es un pseudo-journaliste, t'as pas le temps pour ce genre de "niaiseries".

    Lise: Oui le monsieur est un urbain. Un urbain journaliste ne devrait jamais écrire sur les régions, il ne les comprendra jamais.

    Gars du nord: Ça t'a fâché toi aussi et tu sais que tu n'es pas le seul. T'exprimes à ta façon ce que plusieurs Radissoniens ont eu envie de dire à Lagacé, suite à son torchon.

    Johanne: Non, ça parait pas que Maltais travaille pour Radisson. On sent tellement toute sa frustration dans le texte de Lagacé. Il aurait écrit ce texte que ça ne surprendrait personne ici.

    Anonyme(J.F): Bonne idée ça de ramener Germaine avec lui. Et pourquoi pas Maltais tant qu'à y être.

     
  • At 27 juillet 2009 à 19 h 12, Anonymous Anonyme said…

    Je viens d'une petite ville moi-même, personnellement, pas de Radisson, mais d'une région quand même, en Abitibi, petite place où les gens se connaissent, où on pêche et on chasse. J'aime bien ça même si ce n'est pas parfait. J'ai aussi habité dans certaines grandes villes comme Québec et Sherbrooke.

    Toujours est-il que si vous vouliez donner une bonne réplique à Lagacé, il fallait prendre son article avec un grain de sel, en se disant que le gars ne connaît pas vraiment la place. Fallait pas monter sur vos grands chevaux et péter une coche. Là, je trouve également que ça fait plutôt sinistre quand je lis ce blogue.

    Spécialement le commentaire de "Gars du nord", un érudit avec beaucoup de classe, vraisemblablement.

     
  • At 27 juillet 2009 à 20 h 16, Anonymous Anonyme said…

    Estie que j'suis content de pas habiter dans le fin fond des bois avec des morrons.

     
  • At 27 juillet 2009 à 21 h 43, Anonymous Pois_Chich said…

    Lagacé avec ses super blogues du genre : Pourquoi suis-je fasciné par cette photo pas rapport... Ou ses commentaires de 3 lignes...Méchant journaliste!!! En plus si tu essaye de le critiquer il afficheras probablement pas ton commentaire... Hey faut pas avoir trop de commentaires négatif sur le blogue du 'M'onsieur 'J'ournaliste... Ca pourrait nuire à son image ;)

    Il devrait changer de métier... Devenir clown!!! Il pourrait s'apeller Patof Lagaceur Le Clown Minable!!!

     
  • At 27 juillet 2009 à 23 h 11, Blogger Guy Vandal said…

    Pois_Chich: Patof Lagaceur? Je vais la retenir celle-là.

     
  • At 27 juillet 2009 à 23 h 39, Anonymous Anonyme said…

    Encore les gens des régions qui voient les gens de la ville comme des gros méchants. Encore du monde qui croit que la ville, c'est juste des gens égoïstes qui sont tous pressés et stressés au max et qui se méfient de tous parce que les gangs de rue sont à tous les coins de rue. Vos répliques sont dignes des idiots d'écoles secondaires qui traitent les autres qui ne pensent pas pareil à eux d'imbéciles, de cons et que si ils ne sont pas contents, qu'ils sacrent leur camps. Vous pensez que les gens de la ville sont des ignorants sont des ignorants, alors que c'est vous qui l'êtes. Vous ne faites qu'attaquer Lagacé, ce qui montre qu'il vous a directement atteint et que vous ne savez pas quoi répliqué car vous savez que, sur certains points, il a raison. La plupart d'entre vous avez peur d'aller en ville car ce sont des étrangers alors que dans votre village, vous vous connaissez tous et vous savez les secrets de chacun. Vous avez peur des «étranges» et c'est pour sa que vous n'êtes pas capable de sentir Maltais car il ne vient pas de chez vous. Vos sujets de conversations se résument à la météo, au placottage et de dire qu'à Montréal, il s'est passé tel affaire ben horrible et qu'une chance que vous êtes en région car, après tous, vous êtes en sécurité car tout le monde se connait.

    Vous pensez être plus intelligents que le monde de la ville. Pourtant, vous ne l'êtes pas plus, pas moins. Vous restez à Radisson et vous aimez sa, tant mieux. Si quelqu'un écris qu'il trouve que c'est sinistre, ayez la décence au moins de répliquer avec de vrais arguments, et pas juste la supposé "solidarité-qui-n'existe-que-dans-les-petites-places-et-pas-en-ville" ou bien avec des insultes comme vous faites depuis le début.

    Lagacé a raison: votre réaction vous fais rendre encore plus sinistre.

    Venant d'un gars de région qui habite maintenant en ville et qui ne retournera plus en région à cause de personnes agissant comme celle ci-dessus.

     
  • At 27 juillet 2009 à 23 h 57, Anonymous Anonyme said…

    En même temps, j'ai l'impression que Lagacé n'a pas dû avoir trop de difficulté à tomber sur des gens qui "s'emmerdent" à Radisson.

    Vous avez le droit d'aimer votre coin de pays, mais vous n'avez pas le droit d'empêcher d'autres de ne pas l'aimer.

     
  • At 28 juillet 2009 à 00 h 15, Blogger Guy Vandal said…

    Je n'ai aucun respect pour les anonymes qui ne sont pas capables d'assumer leurs propos en signant avec leurs vrais noms.

    C'est l'évidence même que je perdrais pas une minute à vous répondre.

     
  • At 28 juillet 2009 à 01 h 07, Anonymous Alexandre Lemay-Roche said…

    C'est très pauvre comme billet. Les répliques sont molles, souvent illogiques et ne se résument parfois qu'à deux ou trois sacres. Un exemple?

    Plus con que ça, y'a Richard Martineau, son collègue à l'émission Les Francs Tireurs.

    Ok, ok, c'est con. Pourquoi?


    Radisson, c'est loin de tout (sauf du froid, des mouches, de la pêche, de la chasse...), c'est petit et c'est moche. Vous aimez y vivre? Vous la trouvez charmante et pittoresque? Soit. Mais cessez de vous enflammer à chaque fois qu'un «citadin qui pense que Montréal est le nombril du monde», qu'un «frustré» ou qu'un «con» affirme le contraire. Ça ne fait qu'illustrer à quel point vous êtes recroquevillés sur vous-mêmes.

     
  • At 28 juillet 2009 à 01 h 42, Blogger Guy Vandal said…

    Alex: Recroquevillés sur nous même?

    Viens donc faire un tour, fais-toi une vraie opinion et après on en reparle, d'accord?

     
  • At 28 juillet 2009 à 01 h 47, Anonymous Alexandre Lemay-Roche said…

    «Salut mr lagacé .. juste pour te dires que té juste un esti de plein marde ..si té pas content de notre village ben ferme ta criss de geule pis caliss de camp» - GARS DU NORD

    Je ne sais pas mais... ça ressemble beaucoup à ça...

     
  • At 28 juillet 2009 à 02 h 02, Blogger Guy Vandal said…

    Alex: Bel effort, mais tu ne sais pas de quoi tu parles, Lagacé non plus, très visiblement, vous ne connaissez pas Radisson.

    Tu l'as dit, tu ne sais pas.

    Au moins t'as signé, mais...

    Le "gars du Nord" est un jeune homme qui n'aura jamais l'érudition de Lagacé. Il n'y aspire pas, il fait des fautes... mais le fond est là.

    Le texte de Patof Lagaceur l'a frustré, il aime le coin, il l'a exprimé dans ses mots.

    Viens faire un tour...

     
  • At 28 juillet 2009 à 09 h 16, Anonymous Julie said…

    Guy Vandal a dit...
    e n'ai aucun respect pour les anonymes qui ne sont pas capables d'assumer leurs propos en signant avec leurs vrais noms.


    Ben pourquoi tu en as après Patrice Lagacé et Maltais qui disent tout haut ce qu'il pense de Radisson! Ils ont le droit à leur opinion, mais puisqu'il en parle ouvertement et que cela ne fait pas ton affaire tu leurs chies dessus! Si tu as une opinion tout autre de Radisson demande à un journaliste qu'il en fait un article! On pourra voir les deux cotés de la médaille! Personnellement je trouve que Radisson est une région isolée, où on retrouve très peu de divertissement et de services. Le bonheur est relatif Guy, certains peuvent s'y plairent avec ce qu'on y retrouve, certains se privent pendant quelques années pour économiser mais n'aime pas la qualité de vie qu'on y retrouve! Si les habitants de longue date aiment y vivre tant mieux pour eux, mais il faut arrêter de tout mettre tout beau tout le temps et c'est correct que Lagacé montre le coté plus sombre de cette ville! Il aurait pu en beurrer plus épais que ça sur le coté négatif, il y a beaucoup plus de chose à dire que ça! Mais n'oublie pas que ce ne sont pas aux habitants qu'ils s'en est pris...c'est eux qui se sentent concernés mais au village, si tu pars en voyage quelques jours et que tu n'apprécies pas ce que tu y découvres, ton blog aura tes commentaires négatifs aussi sur l'endroit! Il n'y a rien a blâmé! Et les commentaires que la population dit... de cracher au visage ou s'il retrouve Germaine qu'on va lui faire sa fête... Vivre la liberté d'expression!! à Voir ses commentaires Germaine doit déjà suffisament se sentir mal dans sa peau! Personne ne respecte son opinion!! Vivre Radisson! à lire des commentaires comme ça c'est certain que ca donne le gout d'aller visiter...mais ne pas oublier de se la fermer et de garder ses impressions pour soi-même... sinon placer une pencarte à l'entrée: Surveillez vos arrières si vous vous exprimez publiquement!

     
  • At 28 juillet 2009 à 13 h 08, Anonymous Anonyme said…

    Exprimer son point de vue et du coup, son étroitesse d'esprit à grands coups de sacres, ne peut que renforcer l'image préconçue que les gens de la ville ont des gens des régions.

    C'est dommage ...

     
  • At 28 juillet 2009 à 14 h 36, Anonymous Anonyme said…

    Connaissez-vous l'expression "Get a life"? Je crois qu'elle s'applique bien à vous!

     
  • At 28 juillet 2009 à 14 h 55, Anonymous mariodre said…

    Je ne peux pas croire tout ce vous dîtes ... Ça n'a aucun sens...Il faut assumer que Radisson n'est pas la plus belle ville et qu'elle est sinistre oui c'est vraie comme la plupart des petites communauté éloignées elles sont vite jugées..Mais ce n'est pas en tentant de trouver qui est le coupable qui a dit ça de vous comme cette Germaine ou bien Pat Maltais que vous allez aider votre cause...À peine 3 ou 4 personne sont capable de s'exprimer sans tenter de détruire la réputation de personne sur ce blog...Et oui Radisson ce n'est pas superbe vraiment pas même alors arrêter de vous fâcher mais plutôt tenter de prouver la beauté de votre ville et vos origines de façon a ne pas faire chier personne....

     
  • At 28 juillet 2009 à 15 h 53, Anonymous Pois_Chich said…

    :) hihihihi :)

     
  • At 28 juillet 2009 à 19 h 22, Anonymous Anonyme said…

    "Et c'est ce frustré qui lui a inspiré son texte."

    Malheureusement, ce court extrait de votre réplique à M. Lagacé peut aussi s'appliquer à ce que vous dites... Votre réplique pose sur aussi peu que le texte de M. Lagacé. Votre haine envers lui empoisonne votre texte et le rend aussi "bas" que ce que vous dénoncer.

    Sincerement, si votre but était de dénoncer les préjugés d'un "gars de la ville" face au "gens de la campagne", vous l'avez raté. Vous avez simplement fait l'inverse, en ajoutant des insultes personnelles. C'est comme la querelle "québec-montréal"... vous dites qu'ils vous prennent de haut, et vous répliquez en les prenant aussi de haut...

    VL

     
  • At 29 juillet 2009 à 00 h 12, Anonymous Martin Viau said…

    Monsieur Vandal, gens de Radisson, bonsoir!

    Je suis, tout comme Lagacé, un Montréalais. Je lis son blogue depuis les débuts. Ce journaliste (c'est est bien un...) est hors du commun, original, a une belle plume et se documente habituellement très bien avant de se *prononcer* sur un sujet. J'ai suivi sa série de reportages sur les coins éloignés de nous, Montréalais, et j'ai bien apprécié.

    J'ai un emploi qui me permet de m'intéresser aux réalités des régions du Québec. Voilà peut-être pourquoi j'ai lu son article avec un petit sourire aux lèvres. En fait, je me suis même dit ''dès que je peux, j'y vais moi aussi''. Pas pour les mêmes raisons. Parce que j'aime les coins comme le vôtre. Les gens. La nature. Pas pour faire un reportage mais bien pour faire voir à mes enfants comment est façonné notre beau grand pays, le Québec.

    Votre ville est hyper importante pour tout l'ensemble du Québec, sachez qu'on est plusieurs *urbains* à le savoir. Je soupçonne même Lagacé de réaliser l'importance vitale pour le peuple Québécois de votre ville et ses citoyens. D'ailleurs, si ce n'était du fait que vous habitez cette ville, je suis persuadé que toute cette histoire n'aurait jamais étée aussi loin.

    Voyez vous, monsieur, même si sur certains points vous avez raison, votre façon de répondre au texte de Lagacé nous démontre clairement que vous manquez de répartie. Votre opinion sur le personnage est biaisé d'avance. Rien à faire, vous le haïssez d'une façon démesurée. Pourquoi?

    J'ai fouillé un peu et disons que ce qu'à la lueur de ce que j'ai trouvé, je crois comprendre ce qu'il voulait dire par *ville sinistre*. Le problème c'est qu'on peut (si on veut très fort...) comprendre qu'il généralise. Personellement, je vous trouve sinistre.Vous, l'homme, le blogueur. Je suis persuadé que je vais bien apprécier quand j'irai visiter Radisson et les environs mais vous, je vous trouve sinistre... Surtout après avoir lu plusieurs articles de votre campagne de salissage sur André Boisclair. Au même titre que Lagacé, pourquoi le haîssez vous tant?

    Bref, expliquez-moi, je suis curieux de comprendre d'où vient votre mépris envers ces deux hommes.

    Aussi, vous lui en devez une, sans ses articles, je n'aurais jamais visité votre blogue.

    Martin Viau

     
  • At 29 juillet 2009 à 06 h 28, Blogger Guy Vandal said…

    M. Viau,

    J'ai un style d'écriture qui plait à certains et pas à d'autres. Depuis 2002 que je tiens un carnet et je ne changerai pas.

    Boisclair était l'homme que PowerCorp voulait avoir à la tête du PQ pour que le PLQ puisse le battre facilement. Ça a marché, le PQ a fini troisième, derrière l'ADQ lors de l'élection qui a suivi. Avant même que la course à la chefferie du PQ soit commencée, La Presse avait publié deux sondages favorables pour Boisclair, en première page. C'est de la manipulation médiatique ça, je n'avais pas aimé.

    Je n'ai rien contre Lagacé, l'homme, je ne le connais pas. J'en ai contre le journaliste qui se prend pour le nombril du monde. S'il avait interrogé ceux qui aiment Radisson, parce qu'il y en a beaucoup, je n'aurais pas écrit ce texte.

    Il écrit, dans La Presse, c'est pas rien quand même, que Radisson est la ville la plus sinistre au Québec. J'avoue que Radisson n'est pas la plus belle ville que j'ai visité. Mais Radisson a un charme certain et c'est dans ses gens, dans la nature, qu'on la trouve.

    Lagacé est venu ici et s'est tout de suite pointé en terrain connu, facile, l'animateur radio de la place. Sauf que l'animateur lui, il n'aime pas ça Radisson.

    La Germaine que vous lisez dans son texte, il l'a carrément inventée. Je ne fabule pas en écrivant cela, c'est l'animateur de radio qui me l'a dit, lundi, lors d'une conversation téléphonique, où il me félicitait pour le travail que j'avais fait dans mon carnet.

    Il ne se fait plus de journalisme au Québec M. Viau, à part quelques rares exceptions, pas assez à mon avis. Quand j'ai commencé à écrire dans des carnets, je ne parlais jamais de moi, je ne publiais jamais de photo. Je critiquais les médias et les politiciens.

    Ce n'est pas vrai que j'hais Lagacé d'une façon demesurée. Je ne suis pas sinistre non plus. Le jour où les médias redeviendront le "quatrième pouvoir", le jour ou ils cesseront de désinformer mes concitoyens, je cesserai de critiquer.

    Ceci étant dit, Lagacé, qui était au Journal de Montréal avant, qui représente ce que je hais le plus du journalisme, qui a fait un travail pourri à Radisson, est une "cible" assez tripante. Quand il pointe vers mon carnet, ça m'amène beaucoup de visiteurs.

    Moi aussi je suis capable de provoquer.

     
  • At 29 juillet 2009 à 10 h 11, Blogger Olivier L.B. said…

    Wow, la façon dont vous faites un gang bang sur le pauvre animateur de radio qui a exprimé son opinion de la ville en tant qu'«outsider» est assez pathétique. D'autant plus que ce ne sont que des petites critiques pas très méchantes.

    J'avais trouvé le premier billet de PL plutôt négatif (surtout après avoir regardé Des nouvelles du Nord ce printemps)et vite fait, mais vous venez confirmer quelques uns de ses préjugés, que je m'abstiendrais cependant de généraliser à l'ensemble de la communauté de Radisson.

    D'un gars de la ville étant un fan du grand Nord québécois.

     
  • At 29 juillet 2009 à 10 h 20, Blogger Max Rousseau said…

    Bonjour

    Je dois tout d'abor vous dire que je lis régulièrement le blog de Lagacé, pas nécessairement que je suis un fan, mais j'essaye quand même de connaitres les opinions du plus de gens possible.

    Je suis quelqu'un qui vit en banlieu de Montréal et j'aime sa. Sachez toutefois que ma mère viens de la Gaspésie, j'ai donc passé la grande majorité des été de ma jeunesse dans cette région durant un bon mois et demi. Dans le cadre d'un projet scolaire, nous sommes allés à la Bais James et naturellement, nous sommes arretés à Radisson

    Mes souvenirs de cette ville sont claires, des jeunes de notre âge (15 ans à l'époque) qui voulait nous vendre du crac ou nous proposer de la bière, tout en ayant royalement l'air de se foutre de nous. Après quelques discussions avec eux, ils étaient clair qu'il voulait simplement foutre le camp de cette ville au plus vite, que ce n'était pas une vie pour eux. Je me rapelle aussi de l'atmoshpère que dégageait cette ville, et c'était assez moroses et déprimant à l'occasion.

    Je ne dis pas que c'est une ville inutile. Je complète cette année mes études en géographie et j'aimerais bien aller travailler autour d'un an à Radisson, mais comme Lagacé le dit, uniquement comme tremplin de carrière. Mes souvenirs de cet endroit ne me font pas imaginer un futur la bas, avec une famille et tout. J'irais probablement passé un bon mois avec des chums pour pêcher, chasser et prenre du bon temps, mais pas pour élever une famille.

    Mr Vandal, vous soutenez dans votre blogue que vous avez le droit à votre opinion et aussi le droit de la dire, sachez que cela fonctionne dans les deux sens. Contrairement à ce que `vous dites et à ce que vous écrivez à La Presse, Mr Lagacé n'est pas un idiot de journaliste. C'est un journaliste qui utilise son blogue à niveau professionel. Le but d'un blog est justement de poster ce que l'on pense quand on veut, il est donc normal que son opinion ne concorde pas avec tout le monde.

    Les journalistes, surtout dans un journal comme La Presse, ont un certains codes d'éthiques à respecter, en gros, ils ne peuvent pas publier de la merde sans sources. Si Lagacé dit que votre ville est sinistre, avec des gens sinistres, c'est probablement qu'il y à une raison à cela. Avec les commentaires dégradants qui innonde parfois votre blogue, je peux le comprendre. N'oubliez pas qu'il n'a jamais de fumée sans feu. À vous lire, on dirais que Lagacé écrit son blogue dans le but express de vous faire suer, sans aucun point de vue valable. Ce qu'il à écrit à propos de Radisson pourrait très bien s'appliquer à une ville comme Fermont par exemple, ou n'importe quelle autre ville créer pour un besoin particulier forêts ou mines, par exemple)

    Vous ne devriez pas vous placer au dessus des autres comme vous le faites. L'opinion reste un droit, et vous navez pas le droit de l'imposer aux autres de façon aussi agressive. à vous lire, on doit être avec vous ou contre vous, sans aucune demi-mesure. j'imagine que c'est pour cette raison que la Germaine de l'histoire à décrit sa ville comme sinistre avec des gens sinistre. Je suis d'avis que chaque ville ou village du Québec à son charme, mais chaque ville ou village à aussi ses points faibles. Le gacé à tout simplement trouver que Radisson ;a plus de points faibles que de points forts.

    Bonne journée à tous et au plaisir de lire vos commentaires!

     
  • At 29 juillet 2009 à 11 h 41, Blogger Frédéric Mercier said…

    Bonjour, je lis le blogue de M. Lagacé depuis déjà quelques années. Je ne connaissais pas le blogue de monsieur Vandal jusqu'à ce qu'il y ait un lien d'affiché dans le dernier article de m. Lagacé sur Cyberpresse.ca.

    Je suis natif d'un village ne comptant maintenant plus que 30 habitants, pour la plupart des retraités. Je n'ai jamais trouvé mon village sinistre et je trouve que M. Lagacé dépasse les bornes en qualifiant votre village de ce terme très péjoratif. Sans voir les choses sous un angle positif frôlant l'intoxiqué aux valiums, on ne peut voir des aspects positifs dans tous les endroits qu'on visite. D'ailleurs, je pourrais dire que je ne désirerais jamais demeurer a Montréal, pas a cause du civisme, pas a cause de la violence, mais bien a cause d'une urbanisation excessive et d'une pollution sans bornes, laquele (la pollution) est qualifiée par les Montréalais de ''pas si pire''.

    Maintenant que je suis sur ce blog, on ne parle pas de lapider ceux qui ont parlé a M. Lagacé, mais c'est tout juste.

    Dans mon village, on a jamais voulu de mal à qui que ce ce soit qui voulait s'en aller, et encore moins s'ils en parlaient ouvertement. Cessez de croire que tout le monde est heureux de rester chez vous, ce serait d'un idiotisme abrutissant.

    Je ne connaissais pas votre village, mais étant un grand fervent de la nature, mais surtout des sports de plein air, je suis vraiment intéressé a passer quelques semaines de vanances par années dans votre coin, au moins ne serais-ce que pour lancer quelques mouches a l'eau dans l'une de ces rivières qui n'ont pas encore été polluées ou outrageusement exploitées.

    Par contre, si je n'aime pas votre endroit, je ne me gênerai pas pour le dire et j'aimerais bien voir le premier qui va me cracher dans la figure, il ne rencontrera pas un citadin.

    Mais bon, la nature, je l'adore, je ne vis que pour elle. La nature humaine c'est tout autre chose.

    Gardez en tête que maintenant, au moins, votre village ''est sur la map'' ; il y au moins quelques bloggeurs qui savent que votre village existe et c'est ca l'essentiel, maintenant vous aurez au moins quelques touristes pour parler de la météo, car franchement, c'est ce dont on parle dans les petits village, ne sachant comment s'empêcher de vilipender les météorologues qui contredisent nos météorologues amateurs qui eux, avaient vus juste.

    Sur ce, passez une excellente journée.

     
  • At 29 juillet 2009 à 22 h 27, Blogger Guy Vandal said…

    M. Mercier: Très intéressant votre commentaire.

    Je ne dis pas que Radisson est le paradis. Je dis que Lagacé aurait dû interroger ceux qui aiment la place. Et y'en a beaucoup.

    Il a écrit que Radisson était le village le plus sinistre du Québec, et j'ai su après coup qu'il avait inventé une Germaine pour appuyer ses propos. C'est pas fort comme travail journalistique.

    Y'a du monde qui aiment Radisson, y'en a d'autres qui n'aiment pas, c'est pas ça qui me dérange.

    Je me permettrai toujours de critiquer les journalistes, quand j'aurai l'impression qu'ils ne font pas leur travail. Et c'est l'impression que j'ai eu, du passage de Lagacé à Radisson.

    Vous êtes tous bienvenus ici, vous serez bien accueillis... et vous aurez le droit de critiquer.

    Radisson n'est pas comme tel un beau village. Faut pas se mettre la tête dans le sable non plus. Mais Radisson a des charmes certain, dans ses gens, dans sa nature, comme je l'ai dit à M. Viau.

    M. Mercier, si vous êtes un amant de la nature, je pense sincèrement que vous allez adorer votre passage ici.

    Et ça nous fera un énorme plaisir de vous recevoir, car vous avez l'esprit ouvert.

     
  • At 18 septembre 2011 à 00 h 06, Anonymous Hans said…

    Bonjour à tous,

    Deux ans plus tard, et je tombe sur ce blogue après une recherche "travail Radisson" sur Google. Arrivant d'un contrat à Radisson, ayant eu un mal du pays la-bas et ayant un autre mal du pays une fois revenu, je ne peux rester muet devant tous ce qui a défiler ici...

    Pour le début, Dans le fameux article il y a effectivement selon moi lieux à critiquer: Il y a à la fois la présentation "journalistique" d'une véritable enquête sur un sujet précis (Chronique), mais égallement un contenu partial s'acharnant à soutenir un point de vus... Par contre le Paradox est tellement fort que je plein le pauvre qui a lus ceci sans remettre en quetion ce qu'on lui offrait comme information. De la l'importance de la rétorque pour ceux qui veulent veux s'informer d'avantage, mais ca je vais y revnir...

    L'article en soit aurait pus être excellent*: Je tiens d'ailleur à féliciter M. Lagacé pour sont addendum en fin de page incitant les lecteur à aller visiter la région (bien qu'il ne cite qu'une seule raison "de monter en haut"). Le gros problème est surtout le titre. Avec un titre comme "Radisson, Tremplin pour la vie", et avec quelques généralisations de moins (je n'en reviens toujours pas d'avoir lut "Enfin, personne ne souhaite vraiment être ici" avec tous le remplissage entourant cette affirmation), il y avait ici l'essence d'un article sur des gens qui sacrfient beaucoup pour mieux se positionner dans la vie: Pour par exemple faire passer leur famille de la classe pauvre à la classe moyenne ou se taillé un place professionnel dans un milieu difficile. Un article qui aurait pu, en montrant que ce n'est la vie n'est pas rose mais "si on veut on peux", inspirer les lecteurs. Mais c'est tellement plus facile de détruire que de contruire... Alors tous le monde c'est ramasser singulièrement dans le même panier, et se sont tous fait traiter comme des putes qui sont tous là pour juste pour le cash (Oui je gérénalise à mon tour, mais je vous CHALLENGE de trouver un pute avec plein d'options professionnelles qui fait ce quelle fait parce qu'elle aime travailler dans le public... ou le public dans elle.... bref vous comprenez mon point)

    Je conprend, et ressent la frustration qu'un tel article peux avoir, surtout quand on considère que les gens qui ont choisi de demeurer la-bas sont les pionniers de cette jeune ville, les familles fondatrices qui plus tard veront leur nom garnir les pages jaunes du coin, l'index des noms de rue et les noms des bâtisses publiques. C'est comme si on avait dis que Samuel de Champlain avait tous fait juste pour le cash.

    Pour ce qui est de la rétorque: Autant que M. Lagacé a bien incarner le stéréotype superficiel Urbain en se fiant aux bâtisses conçu pour être temporaire afin d'affirmer que toute la population être égallement temporaire, autant que d'attaquer l'indivus par la bande autant que l'article à pu justifier d'autres stéréotypes "de village". Heureusement que cet article n'était pas sur la mentalité de village, car votre rétorque aurait été désastreuse. Mais bien sur, on s'éloigne du sujet la, et dans ce même sujet, il y avait tous les bon points, mais trop peux d'exemples. Le meilleur détracteur de mensonge est le fait. Ayant été dans votre village pour une trop courte durée à mon goût, et voyant l'ampleur de la faussetée qui s'était dis, je suis demeuré déçu de la défense qui avait été faite pour cet incroyable ville qui est, et surtout que sera Radisson.

     
  • At 18 septembre 2011 à 00 h 07, Anonymous Hans said…

    Question de mettre en perspective mon optinion, et pour ceux qui veulent futillement perpétuer les attaques contre les gens plutôt que les idées, voici mon background: Banlieusard de Mtl, maison tondeuse parking triple, 2 visites professionnelles de 1 @ 2 semaines dans la ville + d'autres visites avant dans des régions encore plus isolées... Et OUI j'ai vus certaines personnes qui envihaient le personnel d`HQ de redessendre, pas a MTL mais a Rouyn, sur une base régulière. Oui, il y a de l'argent à faire la bas. Mais ce qui m'a motiver à faire ma recherche initiale "travail Radisson" sur Google, c'est tous ce que Radisson n'est pas. Ce n'est pas 2h de perdu par jour dans le traffic, ce n'est pas agir et être traiter comme une fourmis parmis tant d'autre (l'anonymas) , ce n'est pas de pogner un cancer au 10 ans a partir de 60ans a cause du stress, ce n'est pas devenir graduellement sourd à cause du bruit omniprésent. Je n'ai pas habiter Radisson, alors je vais m'arrêter la et espérer qu'un résident prendras le flambaux afin de compléter avec tous ce que Radisson est.

    Au dela de tous le reste, comme M. Lagacé l'a fais, j'incite tous le monde à aller visiter le coins: Travaux époustousflants, nature inspirante, Chasse et pêche abondantes, silence consternant et relaxant sans compter et en prime les étoiles... Le tous accessible par une porte d'entrée sur un monde de possibilités: Radisson

     
  • At 22 septembre 2011 à 02 h 18, Blogger Guy Vandal said…

    Hans: Merci. Tes commentaires sont intéressants.

    Je ne demeure plus à Radisson mais j'ai adoré mon séjour là-bas. 2 ans et demi.

    J'écris encore. www.yeux.org

     

Publier un commentaire

<< Accueil