Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

mardi, mai 1

L'ordure rampante

Martineau continue sa "job de bras" sur le dos des étudiants.

Il en parle presqu'à tous les jours dans ses chroniques.

Vous me suggérez de ne pas le lire. Je ne peux pas. Cette ordure a le pouvoir de donner des idées à ceux qui ne savent pas quoi penser et il en abuse. Il est extrêmement démagogue, il est un trou-de-cul de première classe... mais il est très efficace.

Charest doit l'adorer!
@

5 commentaire(s):

  • At 2 mai 2012 à 10:04, Blogger Barbe blanche said…

    Surement...
    Charest en est amoureux...

     
  • At 7 mai 2012 à 17:29, Anonymous Lise said…

    Si tu veux continuer à lire ce triste sire, c'est ton choix Guy. Pour ma part, je préfère m'éloinger de ce qui me donne la nausée.

    Pourquoi s'enrager, souffrir quand on n'y peut rien; ce n'est pas de l'indifférence Guy (de ma part), c'est de l'écoeurantite suprême. La vie passe vite, et caresser mon chat m'aide à supporter notre merveilleuse société.

    Martineau, Lagacé: je préfère fuir dans la VRAIE littérature. Je suis consciente que ma petite personne ne peut résoudre les problèmes de notre société. J'ai 56 ans, et j'ai décidé que m'occupper de ma mère (qui vit en résidence) et de moi (de temps à autres) étaint désormais des priorités.

     
  • At 7 mai 2012 à 17:32, Anonymous Lise said…

    Désolée Guy pour les fautes, j'ai écrit sans me relire...

     
  • At 8 mai 2012 à 20:18, Blogger Guy Vandal said…

    Lise: Je dois être masochiste!

    Remarque que je comprend ton point de vue. Ma petite personne ne peut rien résoudre non plus, c'est bien certain.

    Mais elle peut chialer encore...

     
  • At 10 mai 2012 à 16:59, Anonymous Lise said…

    Guy,

    merci pour ta réponse. Personne n'est capable de résoudre (individuellement) les problèmes sociaux.

    Moi non plus je n'en peux plus de notre société malade; j'essaie de faire avec en m'enfuyant dans les livres, la bibliothérapie. Il semble que le mot existe, au même titre que la musicothérapie.

    Merci Guy, et grosse caresse à Toutoune. Câlin à toi.

     

Publier un commentaire

<< Accueil