Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

lundi, janvier 22

Tout le monde va en parler...

Je n'aurais jamais pensé que j'écrirais quelque chose de positif au sujet de Stéphane Gendron dans ce carnet, avant de l'avoir vu hier à Tout le monde en parle...

On peut reprocher à l'homme de faire le clown pour attirer l'attention, mais on ne pourra jamais lui reprocher d'avoir la langue de bois. C'est la première fois de ma vie que je vois un homme public oser prendre position dans le conflit Israël/Palestine. Il a dit tout haut ce que plusieurs pensent tout bas. Il en a mis un peu mais sur le fond, il a crissement raison.

Stéphane Gendron a des talents certains, dont celui de comédien. On a appris hier que Boisclair lui avait demandé de devenir candidat péquiste lors de la prochaine élection. C'est sûr que le discours du type trouvera toujours une bonne écho auprès d'une partie de la population. Je ne dis pas que je voterais pour lui demain matin mais...

Stéphane Gendron est définitivement une "étoile montante" de la politique.
@

6 commentaire(s):

  • At 22 janvier 2007 à 10 h 10, Anonymous Zoreilles said…

    Oui mais son homonyme, le journaliste Guy Gendron, l'a un peu rappelé à l'ordre il me semble?

    N'empêche que Stéphane Gendron, avec son franc-parler, reste une étoile montante, c'est vrai, mais dans le monde des médias et de l'information spectacle. Il y a un public pour ça. Moi, je verrais bien qu'il fasse équipe avec quelqu'un de sérieux et très au fait des dossiers mais il faudrait bien l'encadrer par exemple. Parce que quelqu'un qui ose aujourd'hui parler de façon franche, directe, authentique et assumée, ça reste extrêmement rafraîchissant!

    Ah si seulement nous pouvions avoir des politiciens qui s'inspirent de cet aspect-là de sa personnalité...

     
  • At 22 janvier 2007 à 10 h 35, Blogger Qu'on se le dise... en rose ! said…

    Oui mais son homonyme, le journaliste Guy Gendron, l'a un peu rappelé à l'ordre il me semble?

    Oui en effet, il n'y a pas de camp de concentration en Palestine. Mais sur le fond, je pense que c'est le maire qui a eu raison.

    C'est vrai que Gendron est le genre parfait pour le monde des médias et de l'info-spectacle.

    C'est là qu'il finira si sa carrière politique ne lève pas.

     
  • At 22 janvier 2007 à 12 h 50, Anonymous Anonyme said…

    Bravo au journaliste Guy Gendron qui a su remettre à l’heure les pendules de son homonyme Stéphane. On a tous vu ce pauvre pseudo-journaliste se dégonfler devant un Guy Gendron qui revient de la région, qui sait critiquer les deux côtés lorsqu’il y a critique à faire tout en évitant les distorsions tendancieuses et faciles. Il était temps que quelqu’un dise à celui qui se plait à traiter les Israéliens de « nazis des temps modernes » que le journalisme sérieux ça ne se fait pas du confort de son petit studio de radio ou de télévision à 10,000 kilomètres du terrain. Du journalisme sérieux ça ne se fait pas en simplifiant un conflit à coups de « sound bites » provocateurs et bêtes pour que tout cela devienne une bouillie plus digestible pour les pauvres imbéciles prêts à croire n’importe quoi et incapables de saisir les subtilités de ce conflit, du moins si on en croit Stéphane Ça ne se fait pas en ne regardant qu’un côté du conflit, en ne comptant les victimes que d’un bord, et en passant sous silence les faits historiques et actuels qui nous ont mené là ou nous en sommes. Du journalisme style malbouffe on en a marre.

     
  • At 22 janvier 2007 à 14 h 52, Blogger Qu'on se le dise... en rose ! said…

    On a tous vu ce pauvre pseudo-journaliste se dégonfler devant un Guy Gendron qui revient de la région

    Se dégonfler ? Disons que je n'ai pas vu la même chose que toi.

    Je ne serais pas surpris que tu sois journaliste. Ton commentaire laisse à penser que tu accordes beaucoup de crédibilité à la profession...

     
  • At 22 janvier 2007 à 15 h 30, Anonymous Henri said…

    Mais quelle hypocrisie collective ! Une proportion importante de téléspectateurs et les patrons des chaînes de télévisions veulent des shows qui fessent dans le dash, avec des animateurs trash et colorés qui donnent un bon spectacle.

    Mais si ces animateurs ont la malchance de franchir quelques secondes la mince ligne de ce qui est acceptable, on les varloppe, on les congédie, on les invite à une autre émission de télévision où on se plaît à remontrer encore une fois "la gaffe" et on se plaît à les planter. Wow ! J'en tombe en bas de ma chaise.

     
  • At 22 janvier 2007 à 20 h 26, Blogger Qu'on se le dise... en rose ! said…

    Mais quelle hypocrisie collective !

    En effet. Dès que tu sors du troupeau, t'es assuré de te faire planter. :-(

     

Publier un commentaire

<< Accueil