Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

vendredi, février 16

C'est pas moi, c'est Zoreilles...

Je voulais souligner que notre nouveau martyr temporaire, j'ai nommé Mario Dumont, ferait mieux de cesser de jouer la vierge offensée et plutôt se concentrer sur ce qu'il proposera aux Québécois lors de la prochaine élection, quand j'ai eu l'idée géniale de passer chez notre bonne Zoreilles, avant...

Imaginons-nous au Tim Hortons, il est 7 heures, il nous reste une bonne heure de avant d'aller travailler!

Quelle bonne idée. Imaginons, en effet, que deux, voisines disons, se rencontrent au Ti-Motton, après s'être levées à 1 heure du matin, pour arriver au bureau à 9...

Pour simplifier l'affaire, et ne surtout pas déplaire à l'adversaire, ça rime mais ça n'a pas nécessairement rapport, les deux chipies auront pour nom, Femme1 et Femme2.

Femme1: Aye, salut toi. Y'avais du trafic en tabarnak. Ciboire.
Femme2: Tu dis ça à tous les matins. T'es pas tanné de toujours radoter les mêmes affaires.

F1: Cou-donc toi, t'es dans ton SPM ?
F2: Ouuuiii... excuse-moi.

F1: T'as-tu vu la grosse là-bas ? Elle vient de se commander une deuxième douzaine de beignes.
F2: C'est clair que le nouveau Guide alimentaire canadien ne l'influence pas beaucoup.

F1: J'la connais un peu, elle ne fait jamais le ménage. Madame a sa bonne, 'magine toi-donc.
F2: Moi aussi j'la connais, c'est ma patronne.

F1: Ah ouais ? Pis, est-ce qu'elle a l'air de ce qu'elle a l'air ?
F2: S't'une grosse câlisse. Mande moé pas pourquoi, j'l sais pas. Pis j'ose pas me l'imaginer...

F1: T'as raison, c'est sûrement une grosse criss de vache. C'est pas pour rien qu'elle est l'adjointe du directeur.
F2: C'est de valeur que le directeur ne vienne jamais dans mon département. Moi aussi je lui en taillerais une, ce qu'a sûrement dû faire la grosse, même si s't'un vieux criss.

F1: Changement de sujet, comment ça va avec ton chum ? Tu me disais il y a quinze ans qu'il te tombait sur les nerfs...
F2: Faut ben que je défoule su' quequ'un...

F1: Tu penses pas que tu pourrais le flusher et t'en choisir un autre ?
F2: Qui choisit prend pire, c'est ce que ma mère m'a toujours dit.

F1: Y t'as-tu amené magasiner vendredi soir passé ?
F2: Eh oui. Et samedi on a baisé, comme à tous les samedis, si tu veux le savoir. C'était aussi plate que la première fois il y a 15 ans, mais mon mec conduit toujours une voiture de l'année.

F1: Chanceuse. Le mien est à pied et il se prend pour le Karl Marx de l'environnement.
F2: C'est qui Karl Marx ?

F1: Je le sais-tu moé ? Ça doit être un hostie de mongol qui fait du porte-à-porte pour le Bloc.
F2: Ça te fais-tu rien si on ne parlait pas de politique ce matin ? S'tie que ça ne me tente pas.

F1: Moi non plus, mais comme j'avais rien à dire.
F2: Comme d'habitude.

F1: Mange donc de la marde.
F2: S'cuse-moé, c'est le SPM.

F1: On devrait aller magasiner...
F2: On a pas le temps, on commence dans 15 minutes.

F1: Criss que j'hais ma job...
F2: Moé tou. T'as pas idée.

F1: Pourquoi tu dis toujours la même affaire que moi ?
F2: Parce qu'on a rien à dire tous les deux.

F1: Chut, pas trop fort. Regarde le beau gars à côté.
F2: C'est pas lui que tu trouves beau, c'est son char.

F1: Aye. Vas donc chier.
F2: Excuse. C'est encore le SPM. Mais avoue que tu tripes sur les Tempo's.

F1: Oui, oui... surtout les ceusses de l'année 1988. Là, t'étais sûr de te faire fourrer d'aplomb.
F2: Me faire fourrer d'aplomb, asti que j'aimerais ça, mais c'est pas avec mon moron que ça risque de m'arriver.

F1: Ton moron comme tu dis, y t'a fourré au départ mais tu dormais.
F2: Avoue que t'es pas mieux. Le tien ne bande plus mais il est toujours aussi vigoureux.

F1: C'est son médecin qui n'a rien compris. Au lieu de lui prescrire des valiums, il lui a prescrit du Cyalis.
F2: C'est-tu lui qui joue au curling dans l'annonce ?

F1: Non c'est pas lui. Y'é ben trop looser pour ça.
F2: Un looser, je trouve que ça te va tellement bien.

F1: Et toi, avoues que t'es pas mieux. Ton mongol bande avec du Cyalis... et il se masturbe en lisant Karl Marx.
F2: T'es un peu mêlé. C'est ton mongol qui prend du Cyalis... et qui lit Karl Marx. Le mien ne prend rien, et je tente toujours de le distraire quand l'annonce du produit bandant passe à l'écran.

F1: Penses-tu qu'on devrait se trouver un amant ?
F2: Non. Je pense qu'on devrait se pointer au bureau, si on veut pas se retrouver avec un avis de congédiment.

F1: J'aime ça jaser avec toi, Ça assombrit mes journées.
F2: Ouais, ouais. Je sais que ça te fait quelque chose à raconter à ton moron. Merde, à demain matin...

F1: ???
F2: Viens pas me dire que ta conversation est moins insipide avec lui...

F1: T'ai-je envoyé chier moi aujourd'hui ?
F2: Oui, mais tu peux redonder..., ça me fera quelque chose à raconter!

C.F.: Bonne nuit !
@

6 commentaire(s):

  • At 16 février 2007 à 09 h 40, Blogger Zoreilles said…

    Hé Ho là, Guy, on respire par le nez un ti peu! Sont donc ben effrayantes, les femmes, par chez vous! :o)

    Quand j'ai vu ton titre ce matin, j'étais plutôt intimidée de me retrouver ainsi dans le « show case » de ton carnet, alors, je me disais qu'il faudrait bien que j'assume... mais après lecture du contenu, chu pas sûre pantoute!

    Chez nous, il y a deux Tim Hortons, et les rares fois où j'y vais, je constate ceci : ça parle fort, ça rit fort, ça s'asseoit dans le même tapon, ça se tapoche à grands coups de claques dans le dos, ça se joue des tours, ça joue aux gérants d'estrade, ça se donne des « bines » sur les épaules, bref, une grosse famille de chiâleux sympathiques. Jamais de bitchage, par exemple, sauf peut-être sur le dos de nos politiciens et encore, seulement sur leurs idées et leurs idéaux, jamais sur leur personne.

    Ton Tim Hortons est bien différent du mien. Dans le tien, je commanderais un café noir avec un peu d'eau chaude... POUR SORTIR!!!

     
  • At 16 février 2007 à 09 h 57, Blogger Guy Vandal said…

    Le titre de mon texte est peut-être exagéré... même si je l'ai écrit immédiatement après avoir lu ta "suggestion".

    J'avoue que je suis un peu démagogue. Je n'ai pas du tout donné à mon texte, l'orientation que tu suggérais.

    Tu fais bien de ne pas assumer. ;-)

     
  • At 17 février 2007 à 08 h 33, Anonymous Anonyme said…

    On voit bien, ici, la différence entre les Tim Horton's de Montréal de ceux des régions! ;-)

     
  • At 18 février 2007 à 00 h 24, Blogger Guy Vandal said…

    Les deux commères existent, et pas uniquement dans ma tête.

    Ceci étant, elles ne fréquentent probablement pas le Tim, et le même, en même temps que Zoreilles.

    Hihihi...

     
  • At 18 février 2007 à 00 h 29, Blogger Louis said…

    Y a des Tim Horton dans les régions? Moi qui espérait que la pollution ne sorte pas trop des villes! ;-P

     
  • At 18 février 2007 à 00 h 36, Blogger Guy Vandal said…

    Y a des Tim Horton dans les régions?

    Ouais. C'est comme le purin, ça s'étend bien !

     

Publier un commentaire

<< Accueil