Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

mercredi, mai 31

Il était sur le terrain...

Richard Desjardins dit la même chose depuis le début de sa croisade contre l'exploitation forestière à outrance, mais on ne l'écoute pas...

« Frank Dottori, l'ancien PDG de la compagnie Tembec, reconnaît que les forêts publiques du Québec ont été longtemps surexploitées par les entreprises mais il jette le blâme sur Québec qui, dit-il, leur a consenti «un chèque en blanc». »(Source)


On pourrait souhaiter que l'ancien PDG reçoive une oreille plus attentive que Richard Desjardins de la part du gouvernement Charest.

Mais bon, ça ne restera qu'un rêve...
@

4 commentaire(s):

  • At 31 mai 2006 à 21 h 48, Anonymous Anonyme said…

    0 commentaire (s), 0 commentaire (s), 0 commentaire (s), 0 commentaire (s), 2 commentaire (s), 0 commentaire (s), 0 commentaire (s), 0 commentaire (s), 3 commentaire (s), 0 commentaire (s)...

    À part, hu-hum, à part MM. Bérard et Henri, mon gars, tes brillantes analyses, hu-hum, pleine de, hu-hum, nuances et de réflexions sont, hu-hum, accueillies avec une indifférence qui rappelle ce qui se passe quand un arbre tombe dans la forêt. C'est à dire...

    C'est à dire rien ! Allez, je te laisse crier dans le désert...

    Pouah ! LOL.

    P Lagacé

     
  • At 1 juin 2006 à 00 h 44, Blogger Qu'on se le dise... en rose ! said…

    WOW...

    Ai-je l'honneur d'avoir le vrai, en personne ?

    J'aimerais une confirmation, si possible...

    En attendant, on voit que celui qui a envoyé ce commentaire mesure la popularité des carnets aux nombres de commentaires laissés. Vive la liberté d'expression.

    Si c'est bien celui que je pense, je lui pardonne ce manque d'expérience..., et le félicite de réussir à lire tous les commentaires laissés dans son blogue.

     
  • At 1 juin 2006 à 07 h 52, Anonymous Henri said…

    Et bien Guy, tu dois être mauditement menaçant pour que M. Lagacé prenne la peine de laisser un commentaire dans ton carnet. Moi, en général, les gens ayant des analyses peu brillantes, je ne perds pas mon temps à leur laisser des commentaires. Je ne les lis pas, tout simplement.

     
  • At 1 juin 2006 à 09 h 32, Blogger Qu'on se le dise... en rose ! said…

    Moi, en général, les gens ayant des analyses peu brillantes, je ne perds pas mon temps à leur laisser des commentaires. Je ne les lis pas, tout simplement.

    C'est ce que j'appelle le jugement du lecteur. Et j'ai confiance à ce jugement...

     

Publier un commentaire

<< Accueil