Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

vendredi, mai 26

Pourquoi ? Vraiment !

Pour ce 50ième billet publié dans ce carnet rose, j'aimerais vous poser une question vraiment existentialiste...

Pourquoi vous ne commentez pas certains billets, que nous carnetiers libres trouvont "génials" ?

Ceux-là où nous avons mis le plus d'efforts...

Bon, sachant que vous ne commentez pas, je ne m'attend pas à ce que vous ne répondiez à ma question. Mais la question demeurera toujours... pourquoi vous ne commentez pas certains billets, et abondamment d'autres?

Je suis quand même bien sûr qu'il y a une réponse, qui saute aux yeux, à cette question. J'ai quelques hypothèses, mais...

J'aimerais ça savoir ce que vous en pensez, avant !
@

4 commentaire(s):

  • At 26 mai 2006 à 07 h 37, Anonymous Henri said…

    C'est vraiment toi qui pose cette question-là ? Si je me souviens bien, tu m'as déjà dit que la plupart des lecteurs passaient sur nos carnets sans prendre le temps de commenter. Et qu'il ne fallait pas trop s'en faire avec ça. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'avais alors posé un "compteur" sur mon site.

     
  • At 26 mai 2006 à 08 h 14, Blogger Qu'on se le dise... en rose ! said…

    Je ne m'en fais pas, mais oui je pose la question.

     
  • At 26 mai 2006 à 08 h 31, Blogger André Bérard said…

    Tout simplement parce que certains billets se passent probablement de commentaires. Tout est dit et bien dit. Il m'arrive souvent de remettre en question les efforts investis dans mon propre carnet vu le peu de commentaires laissés par les lecteurs. Je me dis que ce que j'écris n'interpelle pas les gens. Que l'exercice s'apparente à une séance de « masturbation intellectuelle » en solitaire. Grâce à Top Blog je sais que j'ai quelques 300 visites uniques par semaine et ça augmente, lentement mais sûrement. Alors, je persiste et signe. Le compteur est un outil de motivation pour moi. Cela dit, un commentaire est le seul véritable salaire du carnetier.

    André Bérard

     
  • At 26 mai 2006 à 12 h 05, Anonymous Anonyme said…

    Je suis d'accord avec Henri et André... Oui, la question se pose, mais la réponse demeure dans la tête des gens qui fréquentent les carnets...

    Il m'arrive souvent de commenter les carnets, mais pas de façon systématique . J'essaie d'ailleurs de ne commenter que lorsque j'ai quelque chose à ajouter ou pour signifier mon approbation ou non.

    Oui un commentaire ça fait plaisir, positif ou non.

     

Publier un commentaire

<< Accueil