Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

mercredi, février 7

Un 15 minutes de gloire... peu glorieux !

Ça fait la première page de La Presse, c'est la première nouvelle dans les bulletins de RDI... heureusement que le ridicule ne tue pas.

« Le code de vie de Hérouxville vient de faire de nouvelles victimes collatérales, à Montréal, où des élèves d'une classe multiethnique de troisième année seront privés d'une visite à Sainte-Thècle. L'enseignante estime que, vu la proximité de ces deux municipalités de la Mauricie, il serait déplacé de demander aux parents, en majorité des immigrés, de laisser partir leurs rejetons pour cette région. »

La première phrase qui m'est venue à l'esprit après avoir pris connaissance de cette nouvelle c'est, criss de folle. Je le pense encore 6 heures plus tard. A-t-elle consulté son entourage avant de prendre une décision impliquant plus d'une trentaine d'enfants ? Je doute. A-t-elle demandé l'opinion des enfants ? Des parents ?

C'est quoi l'idée ? Pourquoi les enfants de Sainte-Thècle, tout comme ceux de Montréal, payeraient pour un débat idiot initié par des gens en manque de publicité ? Les enfants sont, bien souvent, crissement plus intelligents que les adultes. Je suis convaincu qu'ils sont beaucoup plus curieux que peureux. Ils auraient sûrement apprécié cette rencontre.

Mais bon. Un adulte a décidé que...
@

1 commentaire(s):

  • At 7 février 2007 à 15 h 05, Anonymous Henri said…

    "de nouvelles victimes collatérales"...

    C'est fou le côté dramatique que les médias donnent à certains événements ayant peu d'importance... Autre exemple: n'importe quoi devient "une crise"... histoire de gonfler les cotes d'écoute.

     

Publier un commentaire

<< Accueil