Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

mardi, mai 22

Intéressant... donc cadenassé ?

C'est dommage que ce texte soit barré dans Le Devoir...

« La couverture médiatique de l'ouragan Katrina effectuée par les chaînes nationales de télévision américaines a mis l'accent sur le pillage de la ville et sur le prétendu comportement criminel des réfugiés plutôt que sur leurs conditions de vie misérables. Un angle de traitement qui a eu des conséquences néfastes pour les efforts de sauvetage des victimes, mais qui a fourni une excuse solide au gouvernement pour la lenteur de son intervention. Une couverture partiale, parce que la grande majorité des victimes étaient de race noire. » (Source)

La couverture médiatique... ce spectacle conçu par on ne sait quel scénariste.
@

1 commentaire(s):

  • At 22 mai 2007 à 22 h 37, Anonymous Gilles Laplante said…

    Il est évident qu'une loi ne peut faire disparaitre un racisme bien ancré en 50 ans.

     

Publier un commentaire

<< Accueil