Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

jeudi, mai 24

Santé-vous bien ?

Tranquillement, pour ne pas dire insidieusement, notre système de santé s'américanise...

« À la recherche d'un médecin de famille? Des cliniques médicales acceptent de nouveaux patients à la condition de passer un bilan de santé d'environ 400$. » (Source)

Bientôt, ici comme aux USA, ce ne sera pas une bonne idée d'être malade... et pauvre, en même temps !
@

4 commentaire(s):

  • At 24 mai 2007 à 16 h 18, Anonymous PRB said…

    Ironique de constater que les décisions d'un parti national-socialiste sont la cause de cette pénurie de professionnels...

     
  • At 24 mai 2007 à 19 h 06, Anonymous Salah said…

    Je ne crois pas vraiment à cet pénurie quand plusieurs de mes connaîssances sont des infirmier(es) travaillant sur appel et des docteurs étrangers reconnus et respectés chez-eux pour leur grande compétence. Tout ce discours de pénurie cache un manque flagrant de volonté politique à relancer le système de santé afin de mieux pouvoir le (nous) jeter en pature aux lobbystes et autre loups du capitalisme sauvage. Les gens donneraient tout ce qu'il possède pour retrouver la santé...et ça, ceux qui impriment déjà nos billets de banque ne l'ont que trop bien compris...presque un droit de vie ou de mort.

     
  • At 27 mai 2007 à 17 h 44, Anonymous Anonyme said…

    Pourquoi avoir peur de prendre le meilleur des autres pays...Une partie publique et une partie privée....pour le meilleur résultat..Regardons la France, l' Angleterre, l' Allemagne et empruntons le meilleur de ces pays....

     
  • At 28 mai 2007 à 16 h 36, Anonymous Anonyme said…

    Il suffirait que l'on donne le désert au gouvernement pourqu'il manque de sable une semaine plus tard.

    Rien n'est parfait, les systèmes les plus efficaces connus sont ceux de pays à tendance socialiste. Ils laissent tous une partie des opérations au privé.

    Le recherche du profit est encore une bonne façon de fournir de bons résultats. Les intérêts, quand ils sont bien placés, ne nuisent à personne. Par contre nos administrateurs publics et nos fonctionnaires n'ont rien à foutre du bien commun.

    Quand tout est gratuit, on se "garoche" comme des sauvages sur le bien commun tout comme plusieurs s'empiffrent dans un buffet.

    Quand vous pensez à bonne nourritude, le mot buffet vous vient-il à l'esprit? Jamais! Si vous souhaitez de bons services, dosez les divers ingrédients.

    Accent Grave

     

Publier un commentaire

<< Accueil