Qu'on se le dise... en rose !

C'est n'importe quoi...

dimanche, mai 25

Le party, la suite...

Ça ne s'est pas bien terminé... pour mes cuillères!

Elles sont cassées. C'est de ma faute, j'ai joué trop fort.

Mais ce n'est pas la fin du monde. Et ma patronne, elle joue bien en tabar...
@

7 commentaire(s):

  • At 25 mai 2008 à 13 h 16, Blogger Frédéric Pauzé said…

    Dans ce genre de localité, je crois que les gens sont plus portés à apprécier réellement les beaux moments de la vie. Si on compare avec les villes-métropoles, il faut tout essayer pour en arriver à avoir un moment de plaisir par semaine.

    Des mouches, à Radisson ? C'est toujours moins pire que la vermine de la métropole...

     
  • At 25 mai 2008 à 20 h 14, Anonymous Lise said…

    Guy,

    l'important c'est que tout le monde se soit bien amusé, et tant pis pour les cuillères...

    J'ignorais que la musique des cuillères n'était pas si facile, je l'ai constaté en cliquant sur le mot, dans le texte précédent.

    @ Frédéric Pauzé,

    comme vous avez raison ! Vous avez bien fait de quitter cette sale ville. Je sais de quoi je parle, étant une Montréalaise par obligation...

     
  • At 25 mai 2008 à 20 h 18, Anonymous Lise said…

    @ Frédéric Pauzé,

    je lis vos textes, mais n'ai jamais commenté, c'est pourquoi je suis au courant de votre départ, afin de retourner dans des lieux où l'air est respirable.

     
  • At 26 mai 2008 à 09 h 52, Blogger Zoreilles said…

    Méchant party!

    Comment tu pourras te procurer de nouvelles cuillères pour remplacer celles-là qui ont été cassées? Celles que j'avais avant avaient été sculptées par des artisans de St-Jean Port Joli. Peut-être qu'ils en sculptent encore?

    Je n'ai plus les miennes non plus, j'ai dû les prêter à quelqu'un qui ne me les a jamais rapportées. C'est comme les livres, ça.

     
  • At 26 mai 2008 à 10 h 33, Blogger Guy Vandal said…

    Frédéric: C'est que la vie en région est moins stressante que dans les grandes villes.

    Lise: Je pense que nous avons en commun de ne pas tellement aimer Montréal. ;o)

    Zoreilles: J'en avais aussi une paire qui venait de St-Jean Port Joli. C'était ma préférée. J'ai du la vendre, comme tout le reste de ma collection, sauf une... désormais cassée.

    Est-ce que j'en aurai d'autres? C'est sûr. Quand? Je ne sais pas...

     
  • At 26 mai 2008 à 19 h 20, Anonymous Anonyme said…

    Tu es le premier à m'avoir "enseigné" qu'il ne fallait pas jouer trop fort avec des cuillères de cette qualité... Ouin, on repassera pour la leçon!

    Pour le reste, je n'ai pas encore eu le temps de m'occuper de ta requête culinaire... Je te reviens à ce sujet, dès que le temps me le permet...

     
  • At 27 mai 2008 à 10 h 49, Blogger Guy Vandal said…

    Esperanza: J'avais pas de micro et la musique était assez forte... mais t'as raison, il ne faut pas jouer trop fort avec des cuillères de cette qualité.

     

Publier un commentaire

<< Accueil